Mise à jour le 30/12/00
        

Les Phénomènes Naturels
et
les Confusions Fréquentes


Nuage lenticulaire


Veuillez patienter pendant le chargement des nombreuses images...


Lors des cinquante dernières années, parmi les centaines de milliers de rapports sur les OVNI, les chercheurs qui se sont donnés la peine d'étudier le phénomène reconnaissent entre 5% et 30% de cas dits "résiduels".

Ces cas résiduels sont ceux pour lesquels il n'y a pas d'explication dans le cadre de nos connaissances actuelles.

Il est donc de la plus haute importance pour la crédibilité du phénomène OVNI, que ce qu'il est convenu d'appeler le "résiduel" soit le plus important possible pour amener le plus grand nombre de scientifiques à considérer le phénomène comme digne d'intérêt, un nouveau champ d'investigation, et non plus comme de "simples fadaises pour amateurs de sensationnel".

Pour cela, il faudrait qu'un maximum d'observateurs soit avertis des phénomènes naturels, derrière lesquels se retranchent ceux qui continuent à faire l'autruche.

Tous les enquêteurs de terrain sont très sensibles à ce sujet, car prendre des vessies pour des lanternes ne peut être profitable à personne en dehors des "debunkers", les démystificateurs systématiques, qui se plaisent à mettre en avant les cas évidents de méprise pour discréditer le phénomène dans son ensemble .

Ce qui suit n'a aucune prétention d'exhaustivité, mais représente quelques exemples de confusions.


D'une manière générale, il faut être très prudent quant à l'interprétation de phénomènes aériens se situant relativement bas sur l'horizon.

En effet, comme chacun le sait, l'atmosphère est composée d'air, gaz transparent, mais aussi de vapeur d'eau et de poussières qui peuvent altérer quelquefois de manière surprenante la véritable nature de l'objet observé.
Et plus on se rapproche de l'horizon, plus la couche atmosphérique est épaisse ( jusqu'à 50 fois plus qu'à la verticale ! ) et donc plus grand est le risque de déformation.

Quant aux nuages, ils sont composés de gouttelettes d'eau dans les basses couches atmosphériques, et de cristaux de glace dans les couches supérieures, ils peuvent ainsi également altérer grandement la perception.

Ainsi divers effets de réflexion, réfraction, diffraction, diffusion et interférence peuvent créer des spectacles naturels surprenants.


Les phénomènes astronomiques

  1. Le Soleil

    Voici une colonne solaire formée par la réflexion du soleil sur la partie inférieure de cristaux de glace. Ce même phénomène peut conduire à l'apparition d'un autre soleil, souvent plus petit, au-dessus du vrai soleil, qui lui est plus bas sur l'horizon.

    Colonne Solaire

    Ce second soleil pourrait alors être interprété comme un OVNI, puisque l'on voit le soleil plus bas !

    Lors de sa descente vers l'horizon, le soleil prend une forme de plus en plus ovoïde...

    Soleil

    Puis celle d'une parfaite soucoupe multicolore...

    Soleil

    ou d'un  disque plat quasi parfait...

    Soleil

    Juste pour le plaisir, le phénomène rare car très difficile à observer et très fugitif "Béret vert"...

    Béret Vert

    Et le fameux rayon vert, auquel pendant très longtemps n'ont cru que ceux qui avaient eu la chance de l'observer, bien que l'explication physique soit simple.

    Rayon Vert

  2.  

  3. La Lune

    Exemple de reflet de la Lune sur un nuage de glace pouvant faire penser à un OVNI.

    Reflet de la Lune sur un Nuage de Glace

    Exemple de Parasélènes, le parhélie de Lune.

    Paraselene

  4.  

  5. Vénus

    Exemple de ce que peut produire un coucher de Vénus.

    Coucher de Vénus

  6.  

  7. Comètes

    Très médiatisées, les comètes sont annoncées longtemps à l'avance et leur repérage est assez aisé. Les comètes sont baptisées du nom de leur(s) découvreur(s). C'est un domaine particulier de l'Astronomie où les amateurs collaborent en parfaite harmonie avec les scientifiques qui valident la découverte, en leur indiquant où chercher. Toutes les associations ufologiques seraient certainement prêtes à collaborer de la même manière, mais, avec quels interlocuteurs ?

    Comète Comète

  8.  

  9. Météorites

    Plus connues sous le nom d'étoiles filantes, leur existence qui avait été pressentie par Lavoisier, ne fut reconnue qu'après les travaux de Jean-Baptiste Biot en 1806. Jusqu'alors ancrés dans leurs certitudes, les savants ont pourtant renoncé à leur scepticisme. Ce même scepticisme qui réfutait l'existence de la foudre en boule, des "farfadets" ou des "elfes" rapportés par les pilotes, et maintenant du phénomène OVNI.
    Mais là où les autres avaient tort, eux, ils ont raison.
    Il faudra tout de même qu'un jour ces scientifiques bourrés de certitudes nous expliquent les phénomènes physiques de "Trans-en-Provence" et de "l'Amarante", et qu'ils les reproduisent, il n'y aura alors plus de polémique...

    La science repose sur des certitudes issues de la recherche basée sur des hypothèses.

    Parce qu'elles ont fait l'objet de nombreuses études, on en sait maintenant beaucoup sur les météorites. Leur visibilité varie en fonction de leur taille, elles se désintègrent en pénétrant dans l'atmosphère et produisent un merveilleux spectacle, notamment lorsque la Terre traverse la queue d'une comète, on peut alors assister à une véritable pluie de météores.

    Leurs trajectoires sont en général rectilignes descendantes, sauf si elles "rebondissent" légèrement sur l'atmosphère. Les plus grosses peuvent se scinder en plusieurs morceaux dont les trajectoires peuvent rester parallèles ou bien diverger.

    Météorite Météorite

    Il y a de nombreux astéroïdes dans l'espace, et certains d'entre eux passent et repassent, comme ce bolide d'une dizaine de mètres de diamètre, photographié le 10 août 1972 qui s'est approché à 58 km de la terre, puis s'est échappé, pour repasser en juillet 1997 mais cette fois à plus de 8 millions de km.

    Fireball


  10.  

  11. Les étoiles.

    L'atmosphère terrestre peut les rendre scintillantes ou augmenter leur taille relative.
    Si vous voyez une étoile briller de façon spectaculaire telle qu'elle serait visible même en plein jour, téléphonez vite à l'observatoire le plus proche, vous aurez peut-être eu la chance ( une par millénaire, en 1054 et en 1987 ) de voir une Super-nova, une étoile en train de mourir...


Les phénomènes atmosphériques

  1. Les Aurores Boréales

    Les aurores boréales sont le résultat du choc des particules du vent solaire ( piégées par le champ magnétique terrestre ) avec les atomes de la très haute atmosphère ( plus de 100 km ), près des pôles.

    Aurore Boréale Aurore Boréale
    Aurore Boréale Aurore Boréale

  2.  

  3. Les Nuages

    Composés de fines gouttelettes d'eau ou de cristaux de glace, ils sont de par leurs formes multiples et changeantes un spectacle permanent.

    Ces nuages colorés sont le résultat de la décomposition de la lumière solaire à travers le prisme constitué par les cristaux de glace des nuages de haute altitude.

    Nuages colorés
    Nuages

    Les Nuages irisés sont le résultat de la diffraction de la lumière du soleil par les gouttelettes d'eau qui peuvent être vus jusqu'à 40° autour du soleil.

    Nuages irisés

    Nuages irisés

    Les nuages nacrés ou stratosphériques polaires, d'aspect lenticulaire, se situent entre 20 et 30 km d'altitude et prennent ces teintes colorées à l'aurore en hiver.

    Nuages nacrés

    Nuages nacrés Nuages nacrés
    Nuages nacrés Nuages nacrés

    Les nuages lenticulaires ou nuages d'onde orographique sont un classique de la méprise, leurs formes et leur consistance laiteuse font immanquablement penser à une soucoupe volante mais ils restent parfaitement immobiles au sommet de l'onde stationnaire du vent "soulevé" par la montagne.

    Nuages lenticulaires

    Nuages lenticulaires

    Nuages lenticulaires

    Nuages lenticulaires
    Image © Yves Bosson / Agence Martienne

    Nuages lenticulaires

    Nuages lenticulaires

    Nuages lenticulaires

    Nuages lenticulaires

    Nuages lenticulaires

    Les nuages "Hole-Punch"


  4.  

  5. Les Halos

    Les halos sont le résultat de la déviation de la lumière à travers les cristaux de glace des nuages de haute altitude.
    C'est l'orientation des cristaux qui déterminera le type de halo.
    Voici les principaux types de halos que l'on peut voir du coté du Soleil ou de la Lune.

    Tous les types de Halos

    Petit Halo Arc Tangent
    Arc Tangent et circumzénithal Double Parhélie
    Parhélie Parhélie
    Petit Halo, Parhélies et Arc Tangent Tous les types de Halos

  6.  

  7. Arc-En-Ciel

    Il n'y a pratiquement pas de risque de confusion, mais parce qu'ils sont magnifiques, voici quelques images d'Arc-en-ciel :

    Phénomène complet Arc-en-ciel
    Arc-en-ciel Rouge Arc-en-ciel Zebré

  8.  

  9. Phénomènes liés aux Orages

    La Foudre

    Les orages sont liés à un type particulier de nuages, les Cumulonimbus, gigantesques, dont le sommet en forme d'enclume tangente la tropopause.
    Ils sont générateurs de Foudre, Feu de Saint-Elme, Tonnerre, diverses précipitations, courants ascendants très puissants formant des Trombes, des Vortex ou des Tourbillons de poussières ( Dust Devils, Willies )...pouvant être à l'origine de certains crop circles.

    Cumulonimbus Trombe marine
    un Willy australien Un Vortex

     


    Les deux phénomènes suivants sont très mal connus.
    Ils ont comme point commun avec les OVNI d'avoir fait l'objet de nombreux témoignages. La Foudre En Boule a été observée tout au long de l'histoire et depuis une cinquantaine d'années  les pilotes aperçoivent des "Farfadets ou Elfes".

    Devant l'accumulation des témoignages et quelques photos troublantes, les scientifiques ont fini par admettre l'existence de la foudre en boule. Même si l'on n'en comprend pas les mécanismes, des scientifiques se penchent sur ce problème depuis une trentaine d'années.
    A quand la même attitude pour les OVNI ?
    La Foudre en boule ? La Foudre en boule ?


    Les pilotes rapportaient occasionnellement qu'au-dessus des cumulonimbus se produisaient des phénomènes lumineux spectaculaires, mais sans pouvoir en apporter la preuve, donc il n'y avait rien, ce n'était que des illusions.
    De grandes gerbes lumineuses rouges, parfois bleues s'élevaient vers la stratosphère tel un feu d'artifice.
    Il fallut attendre qu'un avion de la NASA qui étudiait le foudroiement en vol filme ces "farfadets" pour qu'enfin ce phénomène soit pris au sérieux.
    A quand la même attitude pour les OVNI ?

    Les Farfadets ou Elfes Les Farfadets ou Elfes

    Pour plus de précisions : Les Farfadets


  10.  

  11. Les Plasmas

    Là encore, il s'agit d'un phénomène extrêmement mal connu qui pourrait être à l'origine de nombreuses observations se produisant le long des lignes de failles, où les plaques tectoniques de l'écorce terrestre se chevauchent, libérant ainsi des bulles de gaz ionisé plasmoïde.

    Boules de lumière ionisées Plasma
    Plasma Plasma

  12.  

  13. Mirages

    Les mirages inférieurs se produisent sur un sol chaud et les mirages supérieurs se produisent sur un sol froid.

    Mirage Inférieur, cliché de P. Perroux
    Mirage Supérieur, cliché de D. Sarron
    Mirage Supérieu, cliché de T. Carpentier
    Mirage Supérieure, cliché de T. Carpentier

  14.  


Page suivante Les Objets Artificiels


Pourquoi les scientifiques ne s'intéressent pas aux OVNI ?      Où en est la recherche officielle     Les Déclarations     Le Problème des Preuves     Les Phénomènes Naturels     Les Debunkers     L'Histoire Officielle     Les OVNI dans l'Histoire    



Retour à la page sur les OVNI.


Sommaire     Les "news"     Les Hérétiques      Archéologie     Paléontologie     Sciences de la Vie      Phénomènes Parapsychologiques      OVNI     Sciences de la Terre      Astronomie     Sciences Physiques     Mathématiques     Mythes et Légendes      Cryptozoologie     Sindonologie    



Copyright Les Découvertes Impossibles © 2000-2010 All rights reserved Marc ANGEE,
http://www.ldi5.com      email : marcogee wanadoo.fr