Mise à jour le 20/11/02
        

C.E.F.A.A.


Ecole Technique Aéronautique



COMITE D'ETUDE DES PHENOMENES AERIENS ANORMAUX

COMITE DE ESTUDIOS DE FENÓMENOS AEREOS ANÓMALOS
C.E.F.A.A.
( Chili )


 
  • I - INTRODUCTION

    Depuis quelques années, l'Organisation de L'Aviation Civile Internationale ( O.A.C.I. ), intensifie son action dans la prévention des facteurs de risque susceptibles de menacer la sécurité du trafic aérien.
    Le nombre d'avions qui atterrissent et décollent des aéroports du monde entier a augmenté de manière significative.

    Afin de contribuer à la plus meilleure sécurité possible dans les zones congestionnées par le trafic aérien, l'accent est mis sur des actions à court terme, et parmi elles, la diffusion correcte de l'information.
    A ce sujet, l'O.A.C.I. préconise la collaboration des compagnies aériennes, des administrations du transport aérien et des organismes de la réglementation par l'apport de la plus large information sur les situations à risque.
    Le libre partage de l'information contribue, en partie, à la sécurité aérienne, ce qui signifie que les équipages et les services ATC devraient bénéficier de l'expérience de leurs collègues.
    Selon le Secrétariat de l'O.A.C.I., " la sécurité et le risque ne sont pas des propriétés inhérentes aux procédés ou aux technologies, mais sont le résultat d'antécédents communs et d'expériences communes. " ( Revue O.A.C.I. Vol.52, N°2, mars 1997 ).

  • II - SUJET

    Il est donc très important que les différents services du transport aérien aient la possibilité de fournir une information opportune et adéquate devant un évènement imprévu.
    Quand cet évènement a un rapport avec un phénomène aérien inhabituel, anormal, qui n'entre dans aucune catégorie connue, il devient nécessaire que les autorités aéronautiques prennent des mesures pour que cet incident soit répertorié afin d'en informer les autres aéronefs et fournir l'assistance nécessaire lorsque l'évènement se reproduit.

    Ce principe fondamental dans la fourniture du service de l'information de vol a amené la D.G.A.C. à créer, par décision N° 01599-E du 03 Octobre 1997, le Comité d'Etude des Phénomènes Aériens Anormaux ( C.E.F.A.A. ) afin de montrer la nécessité de disposer d'un service chargé de centraliser l'information face à l'apparition, dans l'espace aérien national, de phénomènes aériens inexpliqués susceptibles d'affecter le déroulement sûr et régulier du trafic aérien.

    Le C.E.F.A.A. dépend du Directeur de l'Ecole Technique Aéronautique, le Don Hernan Henriquez Cobaise qui en est aussi le président.
    Il se compose également des consultants internes suivants :
    un secrétaire, poste occupé par un Contrôleur Aérien, un chargé des relations publiques, un Géophysicien, un conseiller en informatique, qui appartiennent tous à la D.G.A.C. et exercent d'autres fonctions institutionnelles aux responsabilités particulières.
    Il se compose enfin d'un conseiller externe spécialiste en psychiatrie, ad honorem.

    La mission du Comité est de rassembler, étudier, analyser et classifier toutes les informations relatives au sujet, dans le but d'essayer de déterminer, après une analyse sérieuse et objective, si la sécurité du trafic aérien national a été menacée, et également établir une base de données qui permette une définition des phénomènes étudiés. "


  •  
  • METHODE DE TRAVAIL

    Le Comité réalise une première évaluation des faits et, après délibération, si cela s'avère justifié, un complément d'enquête est ordonné.

    Le Comité analyse les éléments obtenus et les tâches réalisées ; il coordonne les actions des consultants internes et externes et, en l'absence d'élément complémentaire, il effectue une évaluation finale du cas.
    Ensuite, les éventuelles preuves cinématographiques ou photographiques sont remises pour expertise à l'U.S.A.CH. à la Faculté de Technologie pour une ultime analyse informatique.

  • CRITERES INITIAUX DE CLASSIFICATION

    • A - Degré de " CREDIBILITE " de la Source.

      Il correspond au degré de confiance accordé au témoin par l'expert en psychiatrie au moyen d'entretiens et de rapports.

    • B - Degré d' " ETRANGETE "

      Degré de divergence entre le témoignage et une observation d'avion, de ballon, de satellite, de météorite ou astronomique.
      L'étude d'une carte astronomique permet une première élimination.

    • C - Questions de Référence

      Pendant les sessions de travail, on détermine la possibilité que le témoignage soit dû à :

      • La fraude de la part du témoin

      • La fraude de la part de tiers

      • Des facteurs de nature psychologique

      • Un phénomène ordinaire

      • Un phénomène non ordinaire

    • D - Relations Publiques

      Depuis sa création, le CEFAA a donné des conférences et des conseils dans des collèges, des lycées et des organisations privées, et a participé à des conventions, des congrès et des séminaires relatifs à sa spécialité ou à divers sujets liés à l'aéronautique et à l'espace.

  • ORIGINE DES TEMOIGNAGES

    Les rapports concernant les phénomènes aéronautiques anormaux peuvent provenir des organismes de la D.G.A.C., du personnel des Forces Armées, des organismes de sécurité, des pilotes civiles et militaires auxquels ont été transmis des formulaires spécifiques, ou de tout autre organisme, privé ou public, que le Comité aura décidé d'interviewer.

  • RELATIONS INTERNATIONALES

    Le C.E.F.A.A. est connu de diverses nations d'Amérique et d'Europe comme Comité officiel de la D.G.A.C.
    Ses membres ont été interviewés par les médias de plusieurs pays, tels l'Angleterre, l'Allemagne, l'Espagne, les Etats-Unis, l'Argentine et l'Equateur.
    Il entretient des relations avec des organismes scientifiques américains ( S.S.E. ), des organismes privés américains et européens ( R.A.O., BIO-7 ) et avec les services des Forces Aériennes ( CRIDOVNI de la Force Aérienne Uruguayenne ).

  • III - CONCLUSION

    La sécurité aérienne dépend de différents facteurs et, dans les dernières années, l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale a, au cours de ces dernières années, intensifié son action dans la prévention des facteurs de risque qui pourraient affecter l'écoulement sûr et régulier du trafic aérien.
    Parmi ces facteurs, la circulation des informations concernant les situations à risque entre les différents intervenants de l'activité aéronautique occupe une place primordiale.

    Les phénomènes aériens, apparemment inexplicables, qui ont eu lieu dans l'espace aérien ont attiré l'attention de la plus haute autorité aéronautique civile nationale et l'ont amenée à créer un groupe de travail, le C.E.F.A.A. dont le but est de rassembler et étudier tout témoignage en relation avec des événements étranges se produisant dans l'espace aérien national et pouvant éventuellement perturber le déroulement normal du trafic aérien.

    La coopération des différents acteurs de l'activité aéronautique, à savoir, les pilotes de ligne, les pilotes civils et militaires et le personnel de la D.G.A.C. est essentielle pour le bon fonctionnement du Comité d'Etudes des Phénomènes Aériens Anormaux, attendu que l'anonymat des témoins est expressément garanti.

    Les dépositions des équipages prennent une importance encore plus grande, étant donné que des témoignages antérieurs de confiance permettront d'assurer un meilleur service d'information face à un événement similaire et, en définitive, assurer une meilleure sécurité du trafic aérien national.

Traduction de S.M.

Site officiel, en espagnol, du CEFAA


Retour à la page sur la recherche officielle


A voir également...
Le GEPAN/SEPRA/GEIPAN     CRIDOVNI     RIAP     Pocantico     Le rapport COMETA      Les Associations Ufologiques     


Pourquoi les scientifiques ne s'intéressent pas aux OVNI ?      Les Déclarations      Le Problème des Preuves      Les Phénomènes Naturels      Les Debunkers      L'Histoire Officielle      Les OVNI dans l'Histoire     



Retour à la page sur les OVNIs.
 



Sommaire     Les "news"     Les Hérétiques      Archéologie     Paléontologie     Sciences de la Vie      Phénomènes Parapsychologiques      OVNI     Sciences de la Terre      Astronomie     Sciences Physiques     Mathématiques     Mythes et Légendes      Cryptozoologie     Sindonologie    



Copyright Les Découvertes Impossibles © 2000-2010 All rights reserved Marc ANGEE,
http://www.ldi5.com      email : marcogee wanadoo.fr