Mise à jour le 26/12/00
        

Les pyramides
dans la ligne
de Mizar et Kochab





 

Ancient Egyptian chronology and the astronomical orientation of pyramids

Kate Spence, de la Faculté d'études orientales, à Cambridge (Royaume-Uni)


Comment les anciens architectes sont-ils parvenus à aligner les pyramides et les monuments vers le nord céleste avec autant de précision ?

Kate Spence, de la Faculté d'études orientales, à Cambridge ( Grande-Bretagne ), pense qu'ils auraient réussi cet exploit "en utilisant le transit simultané de deux étoiles circumpolaires", Kochab, dans la Petite Ourse ( bêta-Ursae Minoris ), et Mizar, dans la Grande Ourse ( zêta-Ursae Majoris ).

Les tombeaux des pharaons de l'Ancien Empire égyptien sont tous plus ou moins orientés vers le nord.
C'est la grande pyramide dite de Khéops qui détient la palme de la précision, avec un écart vers l'est de trois minutes d'arc seulement.
Le mystère restait entier quant à la méthode utilisée.
Les égyptologues n'ont pu émettre que des hypothèses.
Bissection de la course du soleil lors d'un solstice ou de celle d'une étoile dans le ciel... Aucune théorie jusqu'ici n'avait fourni les clés de l'énigme.

On sait aujourd'hui que les architectes égyptiens ne disposaient pas d'une étoile marquant le nord céleste, comme le fait aujourd'hui Polaris.
Il y avait bien alpha-Draconis, mais elle se situait quand même à deux degrés du pôle au début du règne de Khéops, aux environs de 2 550 av. J.-C, et une méthode d'alignement basée sur sa position n'aurait pu atteindre la précision constatée.
En fait, pour Kate Spence, les Egyptiens ne regardaient pas une mais deux étoiles.
Circumpolaires, les deux astres tournaient autour du pôle et apparaissaient donc alignés verticalement de temps en temps.
Il suffisait alors de lever un fil à plomb et d'attendre qu'il coïncide avec la ligne formée par le duo pour trouver le nord.

Les deux étoiles étaient exactement alignées avec le pôle nord céleste en 2467 av. J.-C.
Les modélisations mathématiques ont ensuite montré que les erreurs d'orientation des pyramides correspondent bien aux écarts de Kochab et Mizar dus à la précession, la rotation de l'axe de la Terre.
Le pôle nord céleste semble tracer un large cercle dans le ciel, chaque cycle durant environ vingt-six mille ans.

Ainsi, à chaque déviation par rapport au nord correspond une année bien précise.
Grâce à sa méthode, Kate Spence affirme pouvoir établir une nouvelle chronologie de l'Ancien Empire à plus ou moins cinq ans, contre cent aujourd'hui.

Dirigeant Date consensuelle Av.J.C. Orientation de la face ouest Orientation de la face est Date "recalibrée" Av.J.C.
Djoser 2640   ~+180'  
Snofru-Meidum 2600 (-2/+17) -18,1' (±1) -20,6' (±1) 2526 (±7)
Snofru-Pyramide courbée 2583 (-2/+11) -11,8' (±0,2) -17,3' (±0,2)  
Snofru-pyramide rouge 2572 (-2/+9)   -8,7' (±0,2)  
Khufu 2554 -2,8' (±0,2) -3,4' (±0,2) 2480 (±5)
Khafre 2522 (-1) -6' (±0,2) -6' (±0,2) 2448 (±5)
Menkaure 2489 (-4) +14,1' (±1,8) +12,4' (±1) 2415 (±10)
Sahure 2446 (-15)   -23' (±10) 2372 (±25)
Neferirkare 2433 (-16)   +30' (±10) 2359 (±25)
Source : Nature - 16 novembre 2 000, vol. 408, 320-324.
 

Est-ce la fin de l'énigme ?



Retour à la page sur les News et les Mises à jour.
 



Sommaire     Les Hérétiques      Archéologie     Paléontologie     Sciences de la Vie      Phénomènes Parapsychologiques      OVNI     Sciences de la Terre      Astronomie     Sciences Physiques     Mathématiques     Mythes et Légendes      Cryptozoologie     Sindonologie    



Copyright Les Découvertes Impossibles © 2000-2010 All rights reserved Marc ANGEE,
http://www.ldi5.com      email : marcogee wanadoo.fr